Le Cantique des Cantiques – création 2015

Le Cantique des Cantiques – Teaser from La Baraka on Vimeo.

abou.lagraa; le cantique des cantiques; lyon; maison de la danse;

Création 2015 pour huit interprètes : six danseurs et deux comédiennes

Chorégraphie Abou Lagraa
Mise en scène Mikaël Serre

Première à la Maison de la Danse de Lyon le 15, 16, 17, 18 septembre 2015

LA DANSE par Abou Lagraa
Pour la première fois, je travaille ma chorégraphie à partir d’une narration poétique préexistante au mouvement. Je recherche à travers le texte l’ancrage concret des situations amoureuses tout en exaltant la puissance universelle du chant biblique. Nous avons cherché avec Mikaël Serre ce que signifie l’amour aujourd’hui, nous avons élargi les questionnements en confrontant le texte à nos problématiques actuelles, face aux intolérances, aux contradictions, à toutes les formes d’hypocrisies de nos sociétés quand il s’agit d’amour.

La pièce est composée d’une succession de duos démultipliant le rapport amoureux dont il est question dans le poème. Chaque duo mettra en mouvement, en vibration, plusieurs enjeux et situations de l’amour : l’amour-fusion, la fuite, le conflit, la violence, la sexualité, la peur de perdre l’autre… pour tenter de saisir ce qui constitue l’intimité d’un couple.
Comme un kaléidoscope reflétant à l’infini les vertiges, les peurs et les jouissances liés au sentiment amoureux.

Dans cette pièce, je souhaite exalter le trouble qui saisit chacun d’entre nous au contact de l’être aimé.
Pour atteindre la vérité du sentiment, les interprètes devront se défaire des réflexes, des habitudes, des carcans pour aller à l’essentiel du mouvement dans une écriture liée, esthétique mais pour atteindre une liberté troublante presque dérangeante, à l’image de ce poème biblique qui a suscité tant d’interprétations et qui n’a cessé de faire scandale…
Abou Lagraa – septembre 2015

©Dan Aucante

©Dan Aucante

LE TEXTE et LA MISE EN SCENE
par Mikaël Serre
Écrit par un compilateur du IV siècle avant notre ère, écriture profane dans un texte sacré, le Cantique des Cantiques témoigne des forces poétiques de notre passé fondateur et révèle à travers sa générosité les archaïsmes de notre temps. S’accorder avec le chorégraphe Abou Lagraa sur la représentation d’un poème, sa traduction scénique à travers le mouvement et la voix de l’acteur, c’est explorer une forme antique de la représentation où texte et corps se compilent pour défaire les clichés et conservatismes qui perdurent dans notre modernité. Le profane et le sacré s’ancrent tour à tour dans les problématiques de la société, et les différentes interprétations ont permis, au cours des siècles, à chacun de projeter ses propres icônes et valeurs sur ce poème.
Au XXIe siècle, que nous apprend ce texte, si ce n’est que les retours, les falsifications, l’idéalisation sont un frein à l’appréciation du monde et sa compréhension. Le Cantique des Cantiques est un cri retenu de liberté et d’amour dans un temps où les guerres des hommes faisaient rage tout comme balbutiait la démocratie naissante. Explorer ce texte sur scène c’est renouer et rendre sensible une partie de notre genèse, ce fond poétique commun aux hommes, régénérant, généreux, mais sans en occulter les sensuelles ambivalences.
À la lumière de notre actualité, le texte se charge d’un nouveau contenu et de nouveaux sens. Une parole poétique se doit de toucher aux émotions de son temps. Se confronter à ce poème c’est déchiffrer un manuscrit, être à la recherche de sa matériologie, du vivant, de son souffle. Le travail avec les acteurs consistera à entreprendre cette fouille des sédiments, retourner avec la voix de l’acteur le terreau qui fertilise et révèle à la fois nos peurs et espoirs.
Je me suis naturellement penché sur la traduction d’Olivier Cadiot et Michel Berder. J’ai rencontré Olivier Cadiot par l’entremise de Ludovic Lagarde à la Comédie de Reims où j’étais pour ma part dans le collectif artistique et lui artiste associé. S’approprier cette traduction c’est le choix d’une transcription exigeante, mais faite par un écrivain et dramaturge adepte des découpages, brisures et simultanéités inspirés de l’avant-garde littéraire du XXe siècle. Homme de théâtre, son expérience lui permet de ne pas rendre hermétique par un trop-plein de maniérisme la force scénique du poème.

Janvier 2015

abou.lagraa; le cantique des cantiques; lyon; maison de la danse;DISTRIBUTION
Traduction : Olivier Cadiot et Michel Berder – Edition Bayard
Danseurs : Pascal Beugré-Tellier, Ludovic Collura, Saül Dovin, Diane Fardoun, Charlotte Siepiora, Antonia Vitti
Comédiennes : Gaïa Saitta et Maya Vignando
Compositeur : Olivier Innocenti
Créatrice Lumière : Fabiana Piccioli
Costumes : Carole Boissonet
Vidéaste : Giuseppe Greco
Scénographie : LFA – Looking for architecture
Directeur technique : Antoine de Gantho

PRODUCTION Compagnie La Baraka
COPRODUCTION : La Maison de la Danse de Lyon, Les Gémeaux/Sceaux/scène nationale, Théâtre National de Chaillot, Le Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence, Bonlieu Scène Nationale Annecy, Movimentos Festwochen der Autostadt in Wolfsburg 2016, Allemgane / Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig – direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’accueil studio

1-logo spedidam_nb_v

Résidence de création
– La Maison de la Danse de Lyon
– Le Théâtre des Cordeliers à Annonay – Agglo en scènes
Accueil studio
– Théâtre de Suresnes Jean Vilar – direction Olivier Meyer
– Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne
– Studio Lucien – Cie Propos

CALENDRIER  DE TOURNEE

2015
– 15, 16, 17, 18 septembre / Maison de la Danse de Lyon
– 16 octobre : Théâtre de Suresnes
– 24 et 25 novembre : Bonlieu Scène Nationale Annecy

2016
– 8 et 9 janvier : Grand Théâtre de Provence, Aix en Provence
– 26 et 27 janvier : Espace des Arts, Chalon-sur-Saône
– 2 février : Théâtres en Dracénie, Draguignan
– 4 février : Théâtre Liberté, Toulon
– 7 Février : Théâtre Jean Vilar, Vitry S/Seine
– 29 mars : Théâtre des Cordeliers – Annonay – Agglo en scène
– 31 Mars : Théâtre de Privas
– 14, 15, 16 avril : Movimentos Festwochen der Autostadt in Wolfsburg 2016, Allemagne
– 20, 21, 22 mai : Les Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux
– les 30 novembre, 1er, 2 et 3 décembre : Théâtre National de Chaillot, Paris

logo-pdfTéléchargez le dossier du « Cantique des cantiques »

Les commentaires sont clos.